Accéder au contenu principal

60 ans d'archives : La création du Planning Familial du Rhône

 

Dans le cadre de l’exposition en ligne « Le Planning Familial 69 : 60 ans d’archives », voici les premières archives qui évoquent les débuts du Planning Familial à Lyon.

La création du Planning Familial du Rhône est datée du 20 juin 1961, jour de l’assemblée constitutive de l’association. Les statuts sont déposés le 13 juillet 1961.
Il est important de revenir d’abord sur ce qu’il s’est passé avant le dépôt des statuts. En effet le Planning Familial avait été fondé à Paris plusieurs années auparavant : en 1956, sous le nom de « Maternité heureuse ». Ses fondatrices, 23 femmes, sont des membres de la bourgeoisie progressiste, notamment des médecins. Dans le contexte des lois de 1920 interdisant l’accès à la contraception ainsi que tout « propagande anticonceptionnelle », leur projet est de faire évoluer le cadre législatif français, et de sensibiliser le corps médical aux principes du Birth Control développé dans les pays anglo-saxons. Pendant ses premières années, l’association sillonne le territoire français pour y donner des conférences, dispenser des formations aux médecins, développer des relais locaux. Elle prend le nom de « Mouvement Français pour le Planning Familial » en 1960. L’année 1961 marque un tournant dans son histoire, avec un changement de stratégie majeur : braver la loi  en ouvrant des permanences ouvertes à la population, afin de diffuser les méthodes contraceptives. C’est donc dans une certaine illégalité que se développent les premiers centres du Planning Familial. Le premier à ouvrir est celui de Grenoble. Celui de Lyon est créé peu après.
A Lyon, un appel à créer une association locale est lancé à la suite d’une conférence du Planning Familial parisien. Une première rencontre rassemble de nombreux-ses militant-e-s d’horizons divers : du monde de l’éducation (FCPE, Syndicat des Instituteurs…), des mouvements de jeunesse (Fédération des Œuvres laïques, Francas, Auberges de jeunesse…), du courant rationaliste, des mouvements protestants et catholiques progressistes, des franc-maçons, des anarchistes, des médecins sympathisants… Sont présentes aussi des personnes qui s’étaient mises en lien avec le Planning Familial pour obtenir des informations : ainsi Anne-Marie Orssaud, première secrétaire de l’association, cherchait  l’adresse d’un médecin prescrivant la contraception et a décidé d’adhérer à l’association suite à ce contact.


La création du « Mouvement Lyonnais pour le Planning Familial » est décidée. Le dépôt des statuts a lieu le 13 juillet 1961.  Inspirés des statuts parisiens, les objectifs affichés officiellement  («Etudier les problèmes de la maternité, de la natalité… ») taisent le projet réel d’ouvrir des permanences d’information. La première présidente est Renée Jolivot : ancienne résistante, journaliste au Progrès, conseillère municipale, elle est tout à la fois une figure respectable, et une féministe convaincue. Le siège social est déclaré dans le 3ème arrondissement : le Planning Familial est hébergé dans les locaux de la Fédération des Œuvres Laïques. Les premiers mois, l’Association met en place des réunions d’information, répond aux courriers, recueille des adhésions. En avril 1962, le Planning investit un nouveau local, rue de Thou sur les pentes de la Croix-Rousse. C’est là que vont se développer les permanences d’information animées par des bénévoles, principalement des femmes, dont certaines sont d’abord venues chercher des adresses et des informations pour elles-mêmes. Très rapidement, le Planning cherche à fournir directement des méthodes contraceptives : des diaphragmes envoyés d’Angleterre ou ramenés de Suisse, cachés dans une roue de secours, des gels spermicides fabriqués par un pharmacien de Grenoble.
Ces permanences inaugurent une pratique qui inspirera par la suite la loi légalisant la contraception et créant les Centres de Planification et d’Education Familiale.

Documents extraits des archives :
-    Récépissé de la préfecture du Rhône mentionnant la création de l’association « « Mouvement Lyonnais pour le Planning Familial »
-    Extrait du registre des PV d’AG : membres du 1er bureau de l’association - 13 juillet 1961


Pour aller plus loin (ouvrages disponibles au centre de documentation du Planning Familial à Villeurbanne) :
Sur les débuts du Planning à Lyon :
Jabouley E., 1997, La création du Planning Familial à Lyon, Mémoire de maîtrise en histoire contemporaine sous la direction de Françoise Thébaud, Université Lumière Lyon II.

Sur le contexte légal au moment de la création du Planning Familial :
Mossuz-Lavau J., 2002, Les lois de l’amour : les politiques de la sexualité en France, 1950-2002, Paris, Payot.

Sur l’histoire du Planning Familial :
Mouvement Français pour le Planning Familial, 1982, D’une révolte à une lutte. Vingt-cinq ans d’histoire du Planning familial, Paris, MFPF/Tierce.

Mouvement Français pour le Planning Familial, 2006, Liberté, sexualités, féminisme. 50 ans de combat du Planning pour les droits des femmes, Paris, La Découverte.

Bard C., et Mossuz-Lavau J., (dir.), 2006, Le Planning Familial : histoire et mémoire (1956-2006), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection « Archives du féminisme ».