Accéder au contenu principal

Bonnes résolutions féministes 2018

Superféministe vous envoie ses meilleurs vœux pour la nouvelle année!


Voici neuf résolutions inspirantes pour la nouvelle année et continuer à tracer la voie de toutes les Superféministes!



Aucune injonction dans les résolutions ci-dessous. Nous pensons que chacun.e est libre de vivre, exprimer et développer son propre féminisme.



1. Se cultiver
Lire (ou relire) quelques bons vieux classiques, histoire de consolider ses connaissances théoriques du féminisme (Simone de Beauvoir, Angela Davis, Françoise Héritier, Audre Lorde, Simone Veil...) tout en suivant ses néo-feministes favorites en ligne (CrepeGeorgette, Les Glorieuses, Lallab, Genre etc).


2. Être solidaire avec ses sœurs
Devenir la mentor d’une femme plus jeune. Soutenir ses collègues féminines face à des comportements sexistes. En se rangeant les unes aux côtés des autres, on est plus fortes face aux attaques sexistes! Célébrer les réussites des autres femmes (et les siennes!).


3. En parler et évangéliser autour de soi
Les femmes sont de plus en plus sensibles à ces problématiques, notamment avec de grands événements comme le #MeToo et l’affaire Weinstein. C’est en en parlant régulièrement entre femmes qu’on tisse des liens et qu’on peut convaincre des femmes qui ne se seraient pas réclamées du féminisme au premier abord.


4. Arrêter d’être en compétition avec soi-même et apprendre à s’aimer
Notre société est pleine d’injonctions à l’égard des femmes que nous avons fini par intérioriser. Cette année, prenons soin de nous et arrêtons de nous faire du mal parce que nous ne correspondons pas à l’idéal féminin dépeint par les magazines et le monde qui nous entoure.


5. Ne pas juger les autres femmes
Ces injonctions sont tellement ancrées en nous qu’on peut avoir des comportements ou des remarques blessantes à l’égard des autres. A bas le slutshaming, le fatshaming! Répandons l’amour et l’acceptation de soi autour de nous!


6. Se tenir au courant des actualités et débats politiques
Pas seulement pour briller en société, mais aussi pour avancer des arguments chocs à mamie pendant les prochaines réunions de famille ou à notre manager pas toujours au fait des avancées pratiques et légales et avoir des débats endiablés (mais fouillés) entre soeurs et entre ami.e.s.


7. Ne pas avoir peur des mots
Oser dire “non”. Arrêter de s’excuser par politesse. Clamer haut et fort le mot “féministe”.


8. Devenir un.e allié.e
Ecoutez et soutenez les autres mouvements sociaux. Sachons nous mettre en retrait. Prenons conscience de nos privilèges et renseignons-nous sur l’intersectionnalité.


9. Rejoindre Super Féministe!
Ou une autre organisation féministe. L’important, c’est de se regrouper et d’agir ensemble!



Vous avez d’autres bonnes résolutions à partager?