jeudi 15 janvier 2015

Sortez les moufles ! Samedi après-midi, Rassemblement à Lyon pour le droit à l’I.V.G.






Le 17 janvier 2015, on fête les 40 ans de la loi autorisant l’avortement en France

C’est l’occasion de rappeler que cette loi peut toujours être améliorée ! Et aussi qu’elle n’est pas toujours appliquée dans les faits : fermetures de centres d’IVG dans le cadre des politiques de restructurations de l’Hôpital, difficultés d’accès à certaines méthodes (par exemple à Lyon pour le choix de l’anesthésie générale lors d’une IVG chirurgicale), délais d’attente qui parfois s’allongent…

A l’occasion de cet anniversaire, il y aura une manifestation nationale à Paris Pour les droits des femmes. Avec des revendications sur l’IVG, mais aussi sur la PMA, les ABCD de l’égalité, des moyens pour les associations… (c’est le tract violet du précédent post, que l’on diffuse au verso du tract local).

A Lyon, le Collectif Lyonnais de défense de l’I.V.G. a décidé de décliner cette initiative localement par une mobilisation locale sur le droit à l’I.V.G.
En effet, la situation à Lyon est préoccupante. Le service des IVG de Lyon Sud vient de subir une 3ème restructuration en 2 ans. On assiste ainsi à une nouvelle dégradation des conditions d’accueil pour les personnes en demande d’I.V.G. Le Collectif vient d’interpeler les Hôpitaux Publics Lyonnais sur cette politique : vous trouverez à la fin du post la lettre ouverte envoyée au directeur des HCL.


Il y aura donc :

Un Rassemblement le 17 janvier, de 14H à 17H


Place de la Comédie, Lyon 1er
(devant l’opéra, métro Hôtel de ville)

Avec un stand d’information et de réduction des risques

Et une exposition participative : « 40 ans de droit à l’IVG, qu’est-ce que ça a changé dans nos vies ?»


A noter aussi : toute une semaine d’événements autour de cet anniversaire à Grenoble, à l’initiative de la plateforme Droits des femmes de l’Isère, avec notamment une déambulation le 17 janvier.

http://isere.planning-familial.org/actualites/evenements-grenoble-autour-des-40-ans-de-la-loi-ivg-00343



Lettre ouverte aux HCL

Monsieur le directeur,
Nous apprenons que le « service » des IVG de Lyon Sud vient de subir une 3ème restructuration en deux ans. Les quatre lits dédiés à l’IVG sont dorénavant intégrés à l’ACHA (service de chirurgie ambulatoire). Nous constatons qu’à chaque nouvelle restructuration, la prise en charge de l’IVG s’éloigne un peu plus des recommandations du rapport Poletti (http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i1206.asp) de centres autonomes avec un personnel dédié, formé et volontaire.

Nous sommes perplexes et inquiets quant à cette évolution : 


- Que signifie la pratique des IVG dans un service de chirurgie ambulatoire ? A l’ACHA, les personnels doivent s’occuper de nombreux patients, avec des pathologies différentes. Le temps de soin est essentiellement technique. Pour écouter, évaluer et prendre en charge la douleur, accueillir les inquiétudes et les émotions des personnes lors d’une IVG, il faut du temps. 

- Peut-on parler de personnels volontaires quand leur maintien dans le service est conditionné par l’acceptation de cette nouvelle activité ?

- Peut-on parler d’un personnel formé quand seuls les aspects techniques de l’IVG ont été abordés ? L’accompagnement des femmes demande des compétences spécifiques, une réflexion d’équipe, sans quoi les risques de maltraitance par maladresse ou jugement sont augmentés.


Nous dénonçons le manque de cohérence des HCL dans la prise en charge des IVG. Une fois de plus, cette activité, considérée comme non rentable, est utilisée comme variable d’ajustement dans l’organisation des services.

Alors même que l’IVG est un domaine sensible et porteur d’enjeux fondamentaux pour les femmes, nous nous étonnons que les instances de consultation des personnels n’aient à aucun moment été informées de ce projet de restructuration.

Cette nouvelle restructuration relève-t-elle d’une adaptation ponctuelle aux continuelles réorganisations de l’hôpital public, ou bien s’agit-il d’un modèle de fonctionnement amené à se généraliser aux autres centres d’IVG?

Sachez que notre mobilisation reste intacte sur ce sujet.
Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

                                                                        Le collectif de défense de l’IVG du Rhône