lundi 2 avril 2012

Ton utérus en tricot !



Les aiguilles à tricoter, c’est pas que pour les faiseuses d’anges ! Des féministes américaines ont repris leurs aiguilles, et si cette initiative a bien un rapport avec l’avortement comme on va le voir, ça donne d’abord ça :



Beautiful non? Alors on vous explique. L’avortement est de nouveau au cœur du débat politique aux Etats-Unis. Des lois récentes dans plusieurs états visent à réduire l’accès à l’IVG, et à dissuader et culpabiliser les femmes qui y ont recours. Par exemple au Texas, les femmes en demande d’interruption de grossesse se voient imposer la vision en direct de l’échographie de l’embryon, avec en prime l’écoute des battements cardiaques. En cas de refus, les médecins sont tenus de leur faire une description précise de l'embryon.
Alors bien sûr les féministes américaines réagissent, et l’une de leurs actions fait preuve d’une belle originalité. Le message est clair :



L’idée est de créer des utérus en tricot, crochet, tissu etc. et de les envoyer à tous les représentants mâles du Congrès en disant  « s’ils ont un utérus, ils laisseront les nôtres en paix ! » (Vous me direz il y a sûrement des porteuses d’utérus qui ont voté ces lois… mais il n’empêche que quand le pouvoir est majoritairement occupé par les hommes, il est toujours bon de souligner que c’est eux qui contrôlent le corps des femmes…).

Voilà un extrait de leur site (traduction maison, un peu adaptée!) : http://www.governmentfreevjj.com/

Nous sommes des femmes, nous sommes fortes et intelligentes. Et nous avons le sens de l’humour.

Nous refusons l’ingérence du gouvernement sur nos corps et notre santé.

Nous n’avons pas besoin d ‘un gouvernement pour nous aider à prendre nos décisions au sujet de l’avortement.

Nous n’avons pas besoin que de grands pontes misogynes nous traitent de salopes et de prostituées (voir Etes-vous une salope ? article sur le blog)

Rejoignez-nous pour dire aux représentants du gouvernement des hommes « Touche pas à mon utérus ! En voilà un pour toi ! »

Le site contient plein de liens pour découvrir des utérus tricotés, des méthodes pour apprendre le crochet ou le tricot… on voit même des utérus au piano, dans les arbres :





Bref : créativité et humour au service d’un juste combat ! Avec l’idée de se réapproprier un savoir et un art traditionnellement dévolu aux femmes pour en faire un acte subversif ! Je ne suis pas sûre que Superféministe va se mettre au tricot pour autant, mais sait-on jamais…

Allez, juste pour le plaisir, une petite vulve en passant :
                                                       
  Antoinette FonK
                                                   (infos trouvées sur la Newsletter du Planning Familial n° 288)