5 arguments clés pour décourager votre voisin, votre tante, votre cousine, votre vieil ami d'enfance de voter RN (ou de s'abstenir) dimanche (ou dimanche prochain) :

 

Superféministe vous propose aujourd'hui 5 arguments clés pour décourager votre voisin, votre tante, votre cousine, votre vieil ami d'enfance de voter RN (ou de s'abstenir) dimanche (ou dimanche prochain) :
    
    1- Le RN est le parti qui protège les riches et puissants : tous ces votes au parlement français et européen le prouvent, le RN est contre taxer plus les riches, contre le gel des loyers  et contre l'augmentation des petits salaires/petites retraites. Le RN est soutenu par les pires capitalistes (coucou Bolloré). Par ailleurs, le RN se fout comme d'une guigne du réchauffement climatique, vous irez expliquer ça aux inondé-e-s du Pas de Calais de cet hiver...
    
    2- Le RN est le parti qui protège les agresseurs et les violeurs : il est contre les financements des  associations qui aident et protègent les victimes de violences, et en ciblant uniquement les étrangers comme agresseurs, il oublie que 90 % des victimes de viols connaissent leurs agresseurs : ce ne sont pas les étrangers le problème !
    
    3- Le RN est un parti qui ne défend ni la France ni les Français-e-s mais qui soutient activement les puissances qui le financent, à commencer par la Russie de Vladimir Poutine
    
    4- Le RN divise la société entre les "bons français" et les "mauvais", stigmatisant particulièrement les personnes ayant une binationalité sur cette campagne électorale : mais quel est le lien entre la moralité d'une personne et sa nationalité ? Environ 5 millions de personnes en France sont binationales. Leur interdire certaines fonctions c'est de la discrimination pure et simple, et c'est interdit par la constitution.
    
    5- Le RN on n'a jamais essayé. Si. Dans plusieurs villes où l'extrême droite est aux manettes, c'est l'horreur : chantage aux subventions, refus de locaux associatifs, répression syndicale des agent-e-s qui protestent... Par ailleurs, au niveau national, on a déjà essayé l'extrême-droite. Ça s’appelait le régime de Vichy, et on ne peut pas dire que ça se soit révélé très porteur : déchéances de nationalité, complicité de génocide, ultraconservatisme, pas d'élections ni de contre-pouvoir autorisé. Si la période n'est pas la même, on n'oublie pas que le RN a été bâti par des ex membres de la SS hitlerienne et qu'en Italie, où une extrême droite de type RN gouverne, il n'y a plus de RSA et les anti IVG sont autorisés à prier dans les couloirs des hôpitaux.  En Hongrie, le gouvernement en place rogne quotidiennement sur les libertés publiques et est le grand pote de Marine Le Pen. 
    
       
    Alors si on pense "démocratie", "libertés publiques", "libertés individuelles", "justice sociale", "environnement", "féminisme"...
    
    ON VOTE DIMANCHE 30 JUIN ET DIMANCHE 7 JUILLET !!
 
Une petite image du rassemblement de dimanche dernier "Alertes féministes" à Lyon