dimanche 18 décembre 2011

Avec Cabiria contre les violences faites aux prostituées et travailleuses du sexe

Texte de l'association Cabiria : 

Autour du 17 décembre,
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe,
Cabiria lance une campagne d’interpellation en direction des député-e-s.

http://www.cabiria.asso.fr/contre-les-violences
Le 17 décembre est la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe. À cette date, les prostituées et les travailleuses du sexe se rassemblent, à Lyon ou ailleurs, soutenues par Cabiria ou d’autres associations, pour dénoncer les violences qui leurs sont faites et perpétuer la mémoire de celles qui ont été assassinées au travail.

Face aux violences vécues par les prostituées et les travailleuses du sexe, face à la dégradation de leurs conditions de vie et de leurs conditions d’activité, l’État ne propose que la répression. Depuis 2003, le racolage est pénalisé, et, à présent, la pénalisation des clients des prostituées et des travailleuses du sexe est à l’ordre du jour.

Ce 17 décembre 2011, à Paris, les travailleuses du sexe et les prostituées se retrouvent Place Pigalle à 14h pour manifester leur opposition à cette proposition de loi.

Le 16 décembre 2011, à Lyon, l’association Cabiria réunit une conférence de presse :
 -      pour exposer pourquoi la pénalisation des clients des prostituées et des travailleuses du sexe ne pourra pas améliorer les conditions de vie et d’activité de celles-ci.
 -      pour lancer une campagne nationale d’interpellation des député-e-s, afin qu’ils/elles écoutent, entendent et se positionnent contre les mesures répressives.


voir aussi : Incitation au remue-méninge actif et Position du Planning confédéral sur la prostitution