Accéder au contenu principal

Les Méduses, un nouveau collectif queerféministe déploie ses tentacules pour détruire le cishétéropatriarcat



Animaux marins venimeux, créatures féminines mythologiques... Vous avez pu les apercevoir aux pink blocs, à la pride de nuit et dans divers espaces militants : les Méduses officialisent leur création le 30 Mars. Superféministe y était !
     
Ce nouveau collectif queerféministe pour la destruction du cishétéropatriarcat en non-mixité queer, TransPédéGouine, LGBTIA sur Lyon et les environs a vu le jour en début d’année.
Après la participation au Pink Bloc, la co-organisation de la pride de nuit du 10 Mars, plusieurs présences et interventions dans divers espaces militants et quelques actions directes, les Méduses officialisent leur existence par un communiqué et une soirée de lancement. 

Dans leur communiqué de création "Lettre de rupture au cishétéropatriarcat" (*sur Rebellyon dans son intégralité ) ielles exposent l’identité de leur collectif révolutionnaire :
 « <…> Être queer c’est choisir le camp de la révolution. Ce n’est pas seulement revendiquer son appartenance aux minorités de genre et sexuelles mais c’est aussi avoir un positionnement politique militant radical contre les systèmes croisés de domination raciste, capitaliste, classiste, cishétéropatriarcal et validiste. C’est réfléchir à ses privilèges et comment être allié-*-es dans des luttes où l’on n’est pas les principaux-*-ales concerné-*-es. C’est déconstruire les évidences normatives pour faire de la place au champ des possibles, des nouvelles possibilités de se penser soi-même et collectivement, de songer à de nouvelles pratiques et formes de relations.
Queer n’est pas une étiquette de plus, vide de sens mais un point de ralliement pour nos expériences de désirs qu’on éprouve et des violences qu’on subit. Une zone stratégique à occuper, à reprendre même, un espace d’expérimentations et de bienveillance radicale. Espaces safe et/ou en non-mixité, régulation conscientisée des prises de paroles, langage non-discriminant, solidarité affective et matérielle ne sont pas un luxe ou des lubies mais une nécessité <…> ».


Paillettes, table de presse, lecture du communiqué, nourriture végan, queeraoké (nos chansons préférées !) et puis une boom (danse, danse, danse...) ce sont les ingrédients de la soirée qui a été organisée le 30 Mars pour le lancement du collectif. 
Recette réussie puisque plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées pour venir rencontrer les Méduses. 
Cette soirée en mixité à été l’occasion de se rassembler pour partager un moment festif autour d’un queeraoké, dont les oreilles de dont tout le monde se souviendront. Mais également un moment d’informations et d’échanges autour des thèmes queerféministes : une table a été animée par les Méduses tout à long de la soirée.

Vous avez raté la soirée ? Pas d’inquiétude de nombreux événements et actions sont à venir! Vous pouvez contacter les Méduses par Facebook : https://www.facebook.com/meduseslyon/ et par mail : meduses@riseup.net