lundi 3 juin 2013

Quel est le rapport avec les chaussures !!!





Dans sa rubrique Trash’n’Fun, Super Féministe vous propose aujourd’hui quelques morceaux choisis d’un mail appelant à la marche de dimanche dernier contre le mariage pour tous. Ce mail provient d’une certaine Bénédicte S., qui s’est donnée pour mission d’alerter ses contemporain-e-s sur « le chaos et la confusion » créés par la nouvelle loi. Le message circule dans les réseaux sociaux (si vous ne l’avez pas eu, c’est que vous n’êtes pas dans les bons réseaux !). Ca faisait un moment qu’on n’avait pas rigolé (depuis l’homme-ver ailé en combinaison des premières manifs des opposant-e-s à l’égalité), alors, juste pour vous, un aperçu édifiant de LEUR vision du monde (les fautes sont dans le texte d 'origine)…



Tout d’abord, la brave dame se défend d’être homophobe, mais à sa façon :

Je ne suis pas homophobe et je n'ai aucune agressivité envers la communauté homosexuelle et lesbienne.

Je dirais plutôt que si des hommes et des femmes se sont tournés vers une autre façon d'aimer c'est parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour vrai de leurs parents, de leur église (qu'importe la religion) ou de leur clan familial. 

A sa façon, on vous avait prévenu. Mme S. s’abstient de préciser que les religions et les "clans familiaux "jouent justement un rôle important dans les manifestations de rejet liées à l’orientation sexuelle.
Vient ensuite une analyse assez originale des objectifs politiques qui ont mené au vote de la loi sur le mariage :

C'est parce que notre monde est devenu un monde où l'apparence extérieure et la consommation à outrance sont devenus les seuls critères de la vie et cela engendre énormément de chaos et de confusion. Regardez la pub d'éram qui se jette déjà dessus et le texte "Comme disent mes deux mamans la famille c'est sacré", quel est le rapport avec les chaussures!!!

Loin de protéger la communauté homosexuelle et lesbienne, (un collectif d'homosexuel est d'ailleurs avec la manif pour tous pour la bonne raison qu'ils disent que le gouvernement se sert de leur communauté pour faire venir un agenda purement économique: libérer les gens de leur genre (ainsi les grosses sociétés peuvent vendre plus cela double leurs ventes, ce qui était vendu aux hommes pourraient être vendus aux femmes ect.....), 

Binarité quand tu nous tiens ! C’est bien connu, il y a des fringues de fille et des fringues de garçon, Dieu l’a voulu ainsi… Mais dans cette vision d’un monde où on se « libère de notre genre », pourquoi y aurait-il nécessairement doublement de garde-robe ? Nous nous hasarderons à formuler deux hypothèses :
- Soit  tous les individus genrés hommes inversent leur genre et doivent se racheter des fringues de femmes (et inversement) : on aura donc à nouveau  deux genres sauf qu’ils seront associés au sexe biologique inverse !
- Soit tout le monde va avoir une garde-robe « femme » et  « homme », et on alternera, ou pire on mélangera les vêtements !
C’est assez curieux en tout cas. Et cette percutante analyse permet de dénoncer la collusion des féministes et des assos LBGT avec le capitalisme, car au final tout ce qu'on veut, c’est augmenter notre garde-robe et faire marcher le petit commerce !

Mme S. continue :
… cette loi est en fait prétexte pour introduire la théorie du genre dans tous les systèmes éducatifs de notre nation.

Et là elle renvoie à un site créé par l’UNI (une asso proche de l’UMP mais qui n’hésite pas à fricoter avec l’extrême-droite)  http://www.theoriedugenre.fr/. Ce site vaut le coup d’œil, dans la catégorie vision complotiste, fausses informations et peur de l’indifférenciation des sexes. Un extrait, pour vous donner une idée :

En effet, derrière chaque proposition (crèches neutres, lutte contre les stéréotypes de genres, développement de l’éducation sexuelle dès la maternelle, banalisation des changements de sexes, …)  se cache une idéologie construite qui vise à remettre en cause les fondements de nos sociétés « hétéro centrées », de substituer au concept marxiste de la lutte des classes, celui de la lutte des sexes.

On remarque un progrès : ils reconnaissent que nos sociétés sont hétéro-centrées (bon d’accord, c’est pour le revendiquer…). Et puis surprise, on ressent comme un regret à l’idée que le concept de lutte des classes disparaisse…

Mais reprenons avec le mail de Mme S. Avant d’appeler à la mobilisation, elle va dénoncer quelques sites qui incitent les jeunes à la débauche.

Quand à nos ados ils seront énergétiquement dirigés vers  http://www.ligneazur.org/ (c'est ce qu'à dit Peillon dans sa lettre aux recteurs de France). (…) c'est un site qui incite plutôt les jeunes à la sexualité tout azimut. (ce qui fera le bonheur des vendeurs de pornographies)

Dans le site du planning familial regardez ce document incitant les filles à la sexualité: "Tomber la culotte !" est donc la première brochure à être publiée grâce au financement de l'INPES (institut de prévention de la santé). (Je vous mets en attaché ce document que nous payons avec nos impôts). Même s'il a été mis sur le site du planning familial sois-disant pour les lesbiennes, sur la première page vous voyez bien que ce n'est pas ciblé sur les lesbiennes mais c'est pour inciter les autres jeunes filles à essayer par curiosité! On leur dit même que d'être lesbienne c'est mieux car on n'attrape pas de maladies sexuellement transmissibles (ce qui est faux en fait)


Il fallait y penser, la brochure qui va transformer toutes les curieuses en lesbiennes !  Attention Bénédicte, à force de diffuser ce document subversif dans vos milieux cathos-tradis, vous risquez à votre tour de pervertir des âmes innocentes !

Enfin bon, cela nous donne l’occasion de refaire la promotion de cette belle et utile brochure dont nous avions fêté la sortie en 2012. Elle est aujourd’hui épuisée, mais on peut la télécharger, par exemple sur le site du Collectif lesbien lyonnais.

Et on peut même demander sa réédition à L’INPES.

                                                                                            Antoinette FonK