vendredi 2 juin 2017

#jesoutiensMwasi et Nyansapo Fest

Du 28 au 30 juillet aura lieu à Paris un festival afro-féministe, Nyansapo Fest, organisé par et pour les personnes Afro-descendantes. A l'origine de ce rassemblement, des activistes féministes Noires de Mwasi, se revendiquant de l'Afroféminisme. 


Depuis une semaine, la fachosphère (ensuite relayée par la maire de Paris -merci pour ce moment, Madame Hildago...) s'étrangle et crie au "racisme anti-blanc"... La LICRA et SOS Racisme y sont allés de leur dénonciation d'un festival prônant le "communautarisme" et caractérisant "un évènement discriminatoire"... Alors plutôt que d'invoquer une "abomination", Superféministe y voit davantage... UNE AUTODETERMINATION ! Et une manière d'organiser des luttes par les premières concernées. 

Dans le milieu féministe, nous sommes bien familières de la contestation de la non-mixité : dès qu'on organise un atelier ou une réunion "en mixité choisie", il y a toujours des hommes cis, souvent vaguement militants, qui chouignent que c'est injuste, que eux aussi se sentent concernés, etc. Les mêmes qu'on ne voit JAMAIS aux évènements mixtes, bien sûr. 
Mais plutôt que de vous faire un long cheminement sur les vertus de la non-mixité ou de la mixité choisie, mieux vaut relayer les textes et ressources existantes :
- Le point de vue de Christine Delphy sur la non-mixité et cet évènement
- En complément, le point de vue de Françoise Vergès sur cette polémique précise, très instructif...
Et pour ceux et celles qui préfèrent les articles illustrés, un petit point de Marie Kirschen de Buzzfeed...
- Et même Maeril, qui a mis ces arguments en bande dessinée...

Les luttes féministes et antiracistes sont nécessaires et nécessitent que les premières concernées prennent la parole. Donc, nous affichons notre soutien à Mwasi et au festival Nyansapo.

PS : Ooops, non-mixité de genre des auteures citées dans l'article... et des auteures de cet article :-)