jeudi 20 novembre 2014

ROCK VAGIN !!

A l'occasion du concert de Paulo Transpire à Lyon le samedi 22 novembre 2014 (toutes les infos dans l'affiche), Super Féministe vous livre une interview exclusive du groupe !


                     


Paulo Transpire, c'est quoi son histoire et c'est qui dedans ?

Paulo Transpire, ça a un an et demi. On a pu monter un set assez vite car les morceaux étaient là depuis quelques années déjà. La plupart des premiers morceaux, c'est Paul qui les a écrits. On l'a rejoint pour les monter ensemble. Nous c'est Mat et Jo. On est trois copines-copain de lycée. En mai 2013 on a rencontré Daph, notre batteuse. On a commencé les concerts assez vite.

Comment définiriez-vous le style de votre musique ou est ce que cette question vous emmerde ?

C'est drôle que tu le prennes comme ça car dans Paulo Transpire il y a pas mal de mélange et il n'est pas possible de définir un style. Nos morceaux sont assez différents et je vais essayer de te faire une petite liste de termes qui pourraient accompagner notre musique : pop, rock'n'roll, poétique, fou, romantique, réaliste. Pour aller plus vite on dit souvent que c’est du rock vagin.
Je pense que les concerts que l'on propose ont plusieurs couleurs et je pense aussi que c'est une force. Pas le temps de s'ennuyer, c'est dynamique.

Quelles dates avez-vous déjà faites et c'était comment ?

Le dernier concert c'était à Caen dans une salle qu'on adore, le Bocal. C'est Paul qui a organisé la soirée et c'était une vraie réussite ! La soirée s'appelait Rock ton Vagin et sur scène y avait du vagin. Y en avait même sur des masques, tissus et portes. L'idée de rassembler les personnes autour de notre sexe assumé et controversé était brillante. Une posture féministe qui nous va bien.
On joue sur Paris bien sûr et on aime se déplacer. On aime jouer dans le milieu transpédébigouine et on aime jouer également dans des milieux plus classiques. Globalement je dirais que nos lives sont une réussite. Faut le dire : le live marche bien. On constate qu'il touche un public large.

Vous êtes du genre accessible après les concerts pour vous rencontrer ?

Oui. Mais... de quelle rencontre parles-tu ?
Tu viendras nous voir après le concert et nous en discuterons...
Plus sérieusement je trouve que nous sommes tou-te-s les quatre sympathiques.

Je trouve ça politique vos visuels. Et vos paroles. Et vous ?

Est ce que Paulo Transpire est politique ? Oui, je dirais oui. On fait des choix.
Faire un clip où deux barbies baisent c'est politique. D'ailleurs on n’a pas pu jouer à Sucy-en-Brie à cause de ça. La mairie a pris peur et nous a censuré, elle a annulé notre concert.

Et si c'est politique votre message c'est quoi ?

On en discute justement.
Je sais pas si les autres seront d'accord avec moi, mais le fait que le groupe soit constitué d'une gouine, d'un trans, d'une bi et d'une hétéra est déjà fort. On écrit certaines paroles, on montre certaines images, on joue dans certains lieux qui rendent notre groupe et notre propos politiques.

Un dernier truc à ajouter ? Un message aux supers féministes ?

Bien-sûr. Montez un groupe de rock !