jeudi 2 octobre 2014

Droit de choisir, maintenant, partout, pour toutes!

Comme souvent, on est un peu à la bourre, mais vu que les choses ne bougent que lentement malheureusement, ce n'est pas trop tard a priori, pour vous informer que la lutte pour les droits sexuels et reproductifs, dont en particulier le droit à l'avortement, est à l'ordre du jour au niveau international.

Le 22 septembre à New York, lors de l’assemblée générale des Nations unies, s'est tenue une session extraordinaire sur le suivi du programme d’action décidé il y a vingt ans au Caire, lors de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement. Cette conférence de 1994 a marqué un tournant dans la prise en compte au niveau mondial des droits sexuels et reproductifs. L'objectif fixé était d’assurer à tou-te-s l’accès à tous d'un éventail complet d'actions et de services adaptés en matière de santé sexuelle et reproductive d'ici 2015. Or 2015, c'est l'année prochaine! Et bon ben vous vous en doutez, l'objectif risque fort de ne pas être atteint!
Pour en savoir plus, vous pouvez lire notamment le document défendant un positionnement commun de Médecin du Monde, le Planning Familial et Equilibres et poulations : Position CIPD20

Du coup des organisations rappellent aux Etats l'intérêt pour le développement et les droits des personnes de mettre en place une approche positive de la santé sexuelle et reproductive en permettant un accès sûr et légal à l'avortement, entre autres. D'autant que cela tombe presque en même temps que 2 journées mondiales : celle de la contraception, le 26 septembre, et la  journée internationale d'actions pour un avortement sûr et légal, le 28. 


En France, un Manifeste a été lancé dans le Nouvel Obs (le spécialiste des manifestes, mais bon là, pas en première page, faut pas déconner non plus, les terroristes, c'est plus vendeur...) : le Manifeste des 420. Il est porté Médecins du monde ainsi que le Planning familial et l’ONG Equilibres et Populations et a été remis, le 18 septembre, à Mesdames Touraine et Boistard.
Il y a aussi une pétition de Médecins du monde Names not numbers (des noms pas des chiffres). Et un communiqué de presse du Planning Familial :
























Ah oui, et quand même, une bonne nouvelle aussi pour celleux qui n'auraient pas suivi : le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a confirmé le retrait de la réforme de l'avortement, rédigé par le ministre de la Justice qui a annoncé sa démission.  Bon, évidemment, il faut rester vigilant-e-s pour la suite, mais quand même, ça vaut bien une petite gigue!