jeudi 24 octobre 2013

Manif samedi en soutien aux prostituées

Voici le communiqué de presse de nos ami-e-s de Cabiria, association d'action de santé communautaire avec les personnes prostituées à Lyon, à propos de la loi qui risque d'être bientôt votée à l'Assemblée :


Rassemblement du 26 Octobre 2013
Pour les Droits des travailleuses du sexe et contre la pénalisation des clients

Le groupe Socialiste de l’Assemblée Nationale, suite à l’examen du rapport parlementaire de Maud Olivier[1], a déposé une proposition de loi visant à lutter contre la prostitution[2]. L’un des piliers de cette loi est la pénalisation des clients des prostituées. Ce projet doit être examiné à l’Assemblée Nationale à partir du 27 novembre 2013.

Plus d’une centaine d’associations, qu’elles interviennent dans le domaine du soutien aux travailleuses du sexe, du féminisme, de la santé, de la lutte contre le sida ou de la défense des droits humains, ont co-signé un manifeste exposant le danger d’une telle mesure[3].

Quelles que soient nos opinions sur la prostitution, la pénalisation des clients ne fera pas disparaître la prostitution. Loin d’améliorer les conditions de vie des premières concernées, cette loi risque au contraire d’aggraver leur précarité, les contraindre à l’isolement et ainsi porter préjudice à leur sécurité et à leur capacité à imposer des limites dans leurs pratiques.

Isolé-es les un-es des autres, les prostitué-es seront davantage exposé-es à des risques de violences, d’exploitation, et à des contaminations au VIH sida et IST. Poussées dans la clandestinité, elles auront un accès plus difficile aux associations de soutien et de santé communautaire, aux structures de soins, de dépistage et de prévention.

Les femmes migrantes sans papiers, de par leur statut précaire, seront celles qui souffriront le plus de ces dispositions.

Il est urgent de dépénaliser le travail du sexe. Il est urgent d’abolir le délit de racolage, et de refuser fermement la pénalisation de l’achat de services sexuels. La situation des prostituées ne pourra être améliorée que par la mise en œuvre de politiques visant à les faire accéder aux droits communs, quelles que soit leurs conditions d’exercice ou la régularité de leur séjour. 

Ce Samedi 26 Octobre, une manifestation est organisée à Paris par le Strass pour dénoncer le projet de pénalisation des clients.
Partie prenante de cette mobilisation, l’association Cabiria soutient le rassemblement des travailleuses du sexe à Lyon ainsi que leur revendication d’une politique plus respectueuse de leurs droits.

Le rassemblement se tiendra le :

Samedi 26 Octobre à 15h
devant l’Hôtel de Ville de Lyon




[1] http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i1360.asp
[2] http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/propositions/pion1437.pdf
[3] http://droitsetprostitution.fr/1/index.php