vendredi 25 janvier 2013

Anniversaire du blog : l’auto-interview



Quand nous avons créé ce blog en décembre 2011, nous disions dans notre présentation « nous avons plein d’idées, plein d’envies, mais il faudra tenir la distance ». Alors un an après, 140 articles après, bientôt 50 000 « vues » après, où en sommes-nous de ce projet ?
La discrétion qui sied à notre sexe (ou au sexe de la plus grande partie d’entre nous pour être précis-e) nous inviterait à la modestie. L’injonction à l’abnégation militante aussi. Et bien non ! Ne soyons pas modestes ! Super Féministe ne porte-t-elle pas dans son nom un énorme potentiel d’auto-affirmation ? « Nous sommes fortes et nous sommes fières ! » Alors l’équipe qui anime ce blog a carrément décidé de s’auto-interviewer pour parler de son expérience et évoquer ses projets, une interview un peu bidon dans la forme, mais tout-à-fait véridique sur le fond.




Comment est-née Super Féministe ?

- c’est toi qui a eu l’idée, non ?
- oui, au départ on avait parlé d’une sorte de newsletter, pour faire le lien avec les adhérent-e-s du Planning Familial, et puis j’ai proposé un blog, pour voir si ça en intéressait quelques-un-e-s…
- on s’est dit que c’était facile techniquement à créer et à animer, que c’était gratuit (et sans pub !),
- ensuite, lors de la 1ère réunion du groupe (qui allait devenir le groupe Super Féministe), on a proposé le projet et créé un petit groupe de travail, avec 6 ou 7 personnes,
- on a eu de bons brainstormings bien délirants pour trouver un nom (Fallopes de féministes, Feminist Fist, Les Féministes contre-attaquent…), on a bien rigolé, et puis à un moment on est parti sur des noms de Super-héroïnes qui combattraient des super-vilains et finalement Super Féministe, c’était à la fois un nom tout simple, ça donnait d’emblée notre programme politique, et on eu rapidement des images dans la tête,
- notamment la grande cape avec le sigle féministe,
- il y a aussi eu les grands débats sur l’arme de Super Féministe, entre la tendance hippie et la tendance violente du groupe : on a laissé tombé la batte et la bombe, et plus tard, tu as trouvé la bombe de peinture,
-  ça permet de s’exprimer, mais on peut aussi l’utiliser comme arme !
- et avec ces éléments, la graphiste du groupe s’est mise au travail.
- un travail gratuit quoi ! c’est pratique l’exploitation !
- et on a vite adoré ses propositions.
- on a aussi discuté sur le contenu du blog : à partir de toutes nos idées, on a créé des rubriques, avec encore  de bonnes discussions bien drôles sur les noms de rubriques.
- c’est quand même un garçon qui a proposé « T’as tes règles ou quoi ? », on a bien ri et je me suis dit « pas sûr que tous les groupes féministes en aient rigolé pareil… »
- sur le ton du blog, on était bien d’accord sur l’idée qu’on peut être féministe et drôle… et on voulait quelque part déringardiser l’image du Planning Familial et du féminisme… c’est pour ça qu’on est superfunky !



Quel est le fonctionnement du blog ?

- on fait des réunions régulières, toutes les 2-3 semaines, pour proposer des idées, voir quelles infos on doit annoncer, se répartir les tâches.
- au bout d’un certain temps on s’est rendu compte que la page RRRagenda n’était pas toujours mise à jour, sans compter les messages adressés à Super Féministe : on oubliait de relever la boîte, du coup maintenant il y a une personne qui prend en charge chacune de ces tâches pour un temps, et on tourne…
- c’est nous qui écrivons les articles, et avant de les poster on les communique par mail au reste du groupe blog qui relit, corrige les fautes, propose des modifs (surtout quand une formulation est ambigüe, ou incompréhensible par des non-initié-e-s), et valide le tout.
- si l’écriture des articles est surtout individuelle (il y a eu quelques articles à 2 voix), le blog est quand même un travail collectif. On peut faire partie de l’équipe du blog sans forcément écrire beaucoup : il y a aussi tout ce temps de discussion, de partage des responsabilités.


Et ça marche bien ?

- dès le départ, on s’est dit que pour qu’un blog vive, il y a une certaine régularité à respecter, alors on veille à ça.
- on a par exemple bien surmonté la rude épreuve du désert estival parce qu’on avait programmé un certain nombre d’articles à écrire, on s’était réparti le travail…
- faut dire que l’actualité nous a aidé aussi malheureusement (dossier IVG, Pussy…)
- sinon c’est la vie d’un groupe, avec des départs (coucou les copines qui ont quitté Lyon !), les arrivées aussi, on trouve du boulot, on tombe amoureux-se, etc.
- il faut voir qu’on travaille par ailleurs, qu’on a une assez intense activité militante (le blog montre bien ça : on ne fait pas qu’écrire et réfléchir – on ne le fait pas assez d’ailleurs – on est dans les luttes), et qu’on a une vie en dehors du militantisme ! (enfin on essaie).
- du coup ce n’est pas toujours facile de prendre le temps d’écrire… on arrive pas mal à suivre l’actualité, à annoncer les initiatives, les mobilisations, mais pour les articles de fond, les compte-rendus de livres ou de films, la transmission des luttes, qui prennent plus de temps, c’est assez frustrant : on a plein d’idées, des dizaines de projets sous le coude et ça traîne… il y a des moments d’épuisement parfois…


Voyez-vous des choses à améliorer ?

- certaines rubriques sont un peu les « laissées pour compte » du blog… Par exemple pour « Réduction des riXes », on n’a pas sorti beaucoup d’articles, et c’est un peu paradoxal pour un blog du Planning Familial, vu que c’est un peu notre « cœur de métier »…
- c’est peut-être justement parce qu’on est dedans au quotidien, quand on travaille ou qu’on milite, dans nos stands, lors des bars féministes… on le fait et on ne prend pas le temps de le formaliser.
- il y aurait pourtant plein de trucs à dire, quand j’ai relu « Notre corps, nous-mêmes », ça m’a donné plein d’idées.
- oui mais si on prend la santé au sens de l’OMS, on pourrait mettre tout le blog dans la rubrique !
- si tu le dis ! C’est aussi « Féministosaure » qui est à la traîne.
- On est tou-te-s relativement jeunes dans la militance, donc ça suppose de chercher des interlocutrices, ça prend du temps d’aller rencontrer des gens… Pourtant c’est génial, pour le premier article que j’ai écrit, j’avais rencontré une féministe qui a milité dans les années 70, ça m’a dynamisé, ça m’a donné accès à une discussion avec une ancienne, ça m’a donné une ouverture sur d’autres thèmes…


Souhaitez-vous que le blog soit plus interactif ?
- on a de temps en en temps des articles qui sont écrits par quelqu’un-e d’extérieur-e à l’équipe du blog, on essaie régulièrement de solliciter les gen-te-s du groupe Super Féministe, mais ce n’est pas facile…
- il y a encore une peur d’écrire je pense, et peut-être aussi la peur de se confronter à l’avis du groupe ??
- pour moi, au contraire, c’est plus confortable qu’il y ait cette validation collective, j’ai pas forcément trop confiance en moi, et ça m’aide qu’il y ait des retours, ou même une possibilité de co-écriture. Surtout qu’on se fait confiance, il n’y a pas de jugement. Peut-être qu’avec le temps ça va se faire tout seul, d’autres Super Féministes nous proposeront des articles…
- par contre on était clair dès le départ qu’on ne voulait pas de forum, on ne voulait pas gérer des commentaires, d’une part parce qu’on n’a pas le temps de modérer, réguler le truc, et d’autre part parce que, sur nos thématiques notamment, Internet regorge d’imbéciles qui n’ont que ça à faire de pourrir les blogs par des remarques de bas niveau d’argumentation ou des insultes, et on n’a pas envie de consacrer notre énergie à ça.
- par contre quand on a de bons retours, quand nos articles sont repris par d’autres sites, on aime bien ça !
- le blog nous a permis de nouer pas mal de contacts, on voit des lecteurs et trices en manif, lors de nos bars, certain-e-s viennent même d’autres villes.


Et personnellement, qu’est-ce que ça vous apporte de participer à cette expérience ?
- de la fierté !
- moi j’ai rejoint le groupe pour l’alcool, les femmes, la célébrité… mais surtout ce que j’aime bien c’est écrire des coups de gueule.

du plaisir de mettre par écrit des réflexions féministes, des compétences informatico-techniques de ouf pour maîtriser blogspot (je partais de très loin), des heures sur le net pour chercher des illustrations, et surtout surtout le sentiment très mégalo d'être lue partout dans le monde...
- de la charge mentale, qui va aussi avec une sorte d’excitation, et le plaisir de trouver des idées, d’écrire, de chercher des illustrations sympas....

- la motivation pour se bouger le cul pour écrire des articles, pour se tenir au courant de l'actualité... et des fans de mes illustrations !

- des rencontres déterminantes dans ma vie et l'évolution de ma pensée, des rigolades, l'occasion de diffuser des idées et des actions féministes (à travers le blog en lui-même mais aussi comme support de discussion), et l'envie de militer davantage. Et aussi un peu d'entrainement à l'exercice d'écriture d'article, c'est pas si simple !


Et bien merci, c’était passionnant, et j’espère que vous avez donné envie à plein de monde de participer à votre blog, ou d’en créer un !

 
  
Et enfin, c'est pas qu'on veut insister mais... un petit rappel : 

Venez donc à l'anniversaire de Super Féministe!