Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2012

Notre corps, nous-mêmes

Notre rubrique Féministosaure ne pouvait pas faire l’impasse sur ce livre mythique publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1971.
Pourquoi cet ouvrage signé par le « Collectif de Boston pour la Santé des Femmes » est-il un « classique » (en tout cas selon moi) du mouvement féministe ? D’abord par toute l’histoire de sa réalisation, une démarche typique des pratiques militantes du Mouvement des femmes : à partir de 1969, des femmes de Boston se réunissent pour discuter entre elles, faisant le constat de « leur ignorance vis-à-vis de leur propre corps et leur expérience négative de la médecine ». Elles font des recherches pour répondre aux questions qu’elles se posent, puis elles décident de partager ce savoir en créant un cycle de « cours », « partout où il est possible de rassembler des femmes ». Cette pratique de diffusion de connaissances s’accompagne de débats entre femmes, d’échanges autour du corps, de la sexualité, la médecine. D’abord simples polycopies passées de main en…

Laurence Anyways

Ami-e-s bloggeuse-eur, en me promenant dans le champ de navets cet été, j’y ai découvert une perle ! Mais peut être l’as-tu déjà vu ?
« Laurence Anyways »
C’est l’histoire d’amour de Laurence, un trentenaire professeur de littérature, écrivain talentueux, et Fred, une jeune technicienne de plateau, sexy cinglée exubérante. Ils vivent ensemble depuis 2 ans, amoureux comme au 1er jour, lorsque Laurence annonce à Fred qu’il est une femme. Cette annonce amorce les confrontations de chacun/e aux changements imperceptibles de ce qui l’entoure et de lui/elle-même. Laurence se jette dans le quotidien parée de sa nouvelle féminité. Fred tente d'encaisser le coup. Les proches s'arment de bons conseils, de réactions arrogantes ou de distance. Les collègues soutiennent ou se taisent. La rue québécoise cache sa curiosité. Mais à la première occasion, la tolérance de façade craque, les fondements sociaux réapparaissent et le rappel à l'ordre implacable s'exerce. Le fardeau de la nor…

NO FUTUR POUR POUTINE !

Pendant que j’écris cet article, 3 meufs croupissent dans une prison russe pour avoir osé chanter une critique de poutine et des liens de complaisance existants entre son « gouvernement » et l’Eglise orthodoxe dans une cathédrale russe. Horrifiant isn’t it ? Ha autre chose d’assez dégueulasse : la presse relaie pas mal cette sale affaire depuis quelques jours, mais l’incarcération en question a débuté il y a déjà plusieurs mois… Mais alors pourquoi que c’est maintenant que tout le monde qu’il en discute ????? Je vous le donne en mille : c’est que ce 17 aoùt 2012 le couperet est tombé ! Il est donc maintenant officiel que trois des membres des Pussy Riot passeront 2 ans d’internement dans un camp de travail russe pour s’être rendues coupables d’ « hooliganisme ».
Alors d’abord, c’est qui ces Pussy Riot ? Les Pussy Riot c’est une bande de féministes punk russes créée en 2011 pour faire passer des messages politiques féministes et anti-poutine au moyen de performances artistiques. Vêtues lor…

Cerveau de mec, cerveau de fille?

Soyons bien d'accord : il n'y a aucune différence entre un cerveau d'homme et un cerveau de femme.
Sauf qu'apparemment, c'est une idée reçue tenace. Très très très tenace.
Et utilisée pour justifier pas mal de choses.
Lu, entendu, vu : des images « humoristiques » vraiment pas drôles, les explications extraterrestres, des « témoignages » et « intuitions », aux explications scientifiques plus ou moins poussées (par des psychanalystes, des bloggueurs, des dossiers de magazines en lignes divers, des associations dont la scientificité ne saute pas aux yeux, des études vénérables datant de 1996) une simple recherche google (ou mieux, duck duck go) vous prouve la large diversité des tenants de la différenciation de nos petites cellules grises. Le plus drôle (citation que l'on retrouve partout, véritable hoax de neurogénétique)?
En fait, nous appartenons à deux « espèces » différentes !
À cette époque où l’on vient d’achever les premières phases de décryptage du génom…

Ce mois d’août 2012, les lyonnaises doivent aller se faire avorter ailleurs !

Voici le communiqué de presse envoyé tout récemment par le Planning Familial du Rhône pour donner l'alerte sur la situation de l'IVG à Lyon :


En ce début du mois d’août 2012 les Lyonnaises et plus généralement les Rhodaniennes doivent aller se faire avorter dans d’autres départements voire d’autres régions.
A la date du 1er août,tous les établissements de santé pratiquant des interruptions volontaires de grossesses dans le département du Rhône, excepté un seul, sont soit fermés soit déclarent une activité réduite.Cet état de fait a pour conséquence des délais d’attente : minimum 3 semaines pour l’obtention d’un rendez-vous pour une IVG.
D’autre part, les médecins de ville habilités à pratiquer l’IVG médicamenteuse dans leurs cabinets sont également majoritairement en congés au mois d’août, excepté 3 d’entre eux sur les 17 conventionnés dans le département.
Cela signifie :
-Pour les femmes qui ont pris la décision d’avorter, la poursuite de leur grossesse pendant plusieurs semaines.…

Virilité et sens olfactif

Vacances, glande au soleil, ami-e-s et quelques romans policiers… Fin de la carte postale, je tombe sur ces vieilles pubs que l’on trouvait au dos des polars dans les années 70, et je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette découverte.
Cette série de publicités pour une eau de toilette vaut des points question machisme dérisoire : invocation d’une virilité mythique exaltée par quelques gouttes de parfum, promesses de séduction sur la gente féminine hypnotisée, et en plus la photo du minet ténébreux en smoking avec sa fausse cicatrice, c’est la grande classe !
A des dizaines d’années de distance, on peut apprécier le charme désuet et plutôt comique de la chose… Mais est-ce qu’aujourd’hui, avec des codes culturels qui ont changé, on ne nous assène pas encore les mêmes messages ???
Enfin bon, on va pas se laisser ruiner l’été par de tels questionnements, moi, je vais me baquer…

                                    Une Super Féministe en vacances