mercredi 30 mai 2012

Qui se cachent derrière ces capes de Super Féministe ?









Vous aurez l’insigne privilège de le découvrir en venant à :
l’Assemblée Générale du Planning Familial du Rhône
le jeudi 7 juin 2012, à 18H00
au Palais du travail de Villeurbanne
9 Place Lazare Goujon (métro Gratte-Ciel).

Ce sera l’occasion de mieux connaître l’action du Planning Familial dans ses différentes dimensions :
- l’accès à l’information et à la santé (écoute, consultations, IVG médicamenteuses, éducation à la sexualité…),
- les actions politiques (manifs, participation à des collectifs, bars féministes…),
- la vie associative et militante.
Il y aura une présentation du groupe militant qui s’est formé cette année et a organisé des bars, des expos, et lancé le blog Super Féministe. D’ailleurs, si vous les avez ratées, les dernières expos seront affichées.
Comment soutenir l’action du Planning ? Comment participer à nos différentes initiatives ? Quels sont les projets à venir ? C’est le moment de venir en discuter.
L’AG est ouverte à tous et à toutes (il n’est pas nécessaire d’être adhérent-e), et ça finit par un apéro pour prolonger les échanges !

lundi 28 mai 2012

Stonewall party!

Salut à toi ami-e fidèle (ou plus occasionnel-le) de Super Féministe! Les soirées festives et militantes te semblent bien rares ces derniers temps? Rassure-toi, les associations Rimbaud, Chrysalide et le Collectif Lesbien Lyonnais se chargent de remédier à ta détresse dès samedi!


Soirée festive et militante
Redécouvrir–revisiter–réinvestir… STONEWALL
Ou comment est née la Marche des fiertés

samedi 2 juin  
de 16h à 1h, De l'autre côté du pont
(25, Cours Gambetta Lyon 3)


Une semaine avant l’ouverture de la Quinzaine et de la Marche des fiertés et des cultures LGBTQ (Lesbiennes, Gaies, Bisexuelles, Trans et Queers), une soirée festive et militante autour des émeutes de Stonewall qui ont vu naitre la Marche des Fiertés et autour des luttes et droits des personnes LBGTQ. 

En juin 1969 à New-York, une série de manifestations contre la répression systématique dont les personnes homosexuelles et trans font l’objet marquent un tournant dans le mouvement de revendications des droits. C’est ce temps de révolte que célèbre chaque année la marche des fiertés que de nombreuses personnes et médias continuent maladroitement d’appeler « gay pride ».



Découvrir, revisiter, réinvestir l’histoire de nos luttes et échanger autour de celles d’aujourd’hui : voilà ce que nous vous proposons. Malgré les avancées, de nombreux droits restent à conquérir.



AU PROGRAMME :

Lancement de l'exposition :
*  Stonewall : Mythe, origines et réception d’un soulèvement populaire et militant aux Etats-Unis - Ou comment est née la marche des fiertés (Le Collectif lesbien lyonnais - Chrysalide)
* Les droits LGBTQ en France (Rimbaud - Le Collectif lesbien lyonnais)

Fête et convivialité :
* Musique 1940-1970
* Assiettes bio, boissons joyeuses (pour nous soutenir !)
* Jeux et infos en tous genres …


Cette soirée est ouverte à toutes et tous : elle se veut un temps d’échange simple et ouvert avec toute personne désireuse d’en savoir un peu plus sur ces sujets passionnants. Entrée libre et gratuite.

Venez nombreux-ses et n'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous !

jeudi 24 mai 2012

LE COMPLOT !


Salut à toi ami-e de Super Féministe!
Aujourd'hui, comme ça, gratuitement, une petite vidéo histoire de rigoler entre deux bièr...heu entre deux moments de luttes acharnées pour la justice sociale!






Idiotement vôtre

TENACIOUS AC

mardi 22 mai 2012

Mon vagin, mon fardeau, mon pouvoir, mon problème ; bref, Mon Dragon






Mon Dragon, c’est un groupe de punk lyonnais qui malheureusement n’existe plus depuis déjà 2007. 

Ils ont sorti notamment un album,
Karasu Tengu no Kodomo. 

Voici trois de leurs musiques : Viande, Le Corps d'Ama et 343 Salopes. Bonne écoute !


  




Viande
 
une corne entre mes jambes / ça coule / tu nages dedans / personne entend / tout le monde à table / à lui / à ce fils de pute / à son tour / et au dessert il te déchirera encore / son putain de repas sur ton corps / quand il a faim / te viole encore / te viole devant des connasses en playback / sa bite dans les chanteuses mainstream à chaque coup dans ton ventre / il bave dans ta viande / se vautre et frappe / crève / survit en sursis / pute en batterie / la cochonne plantera ses cornes dans ton lit / un pouce dans ton oeil / lame / langue / larme / lente / un tournevis dans le cou / un tournedos / dans le cul d'un agneau une broche / un cadavre suinte / des ventres baves / des gueules rigolent / là où je dégueule / on ripaille en blanc / on s'éclate la panse autour d'un bucher sacrificiel / à genoux devant le saint estomac / seigneur intestin / la conscience a été digérée / aveuglement et bon transit / big mac et indolence / viande et viol / j'te promets j'te crèverai / j'en crève encore / une bite / un steack / un couteau / en morceau / dis moi qui mord dans ma viande



Le Corps d'Ama



Maintenant qu'tes morte voila qu'tu fais la une des faits divers partout / y'a meme pas d'nom tout l'monde s'en fout / Maintenant qu't'es morte on verra qui c'est qui viendra t'chercher dans ton trou / le corps d'une pute tout le monde s'en fout / But now we dont play so don't pretend / to be anyone else but you / you get down when I told you to / Im sick of yer Whinnin'/ Now we dont play so dont pretend / to be anyone else but you / yer just a Hooker n' I'll kill you / yeah I'll fuckin' kill ye / Maintenant qu'tes morte voila qu'tu fais la une des faits divers partout / y'a meme pas d'nom tout l'monde s'en fout / ta face tout l'monde s'en fout / Maintenant qu't'es morte on verra qui c'est qui viendra t'chercher dans ton trou / ton corps de pute tout le monde s'en fout / Ama / affranchie / quitte la rue pour la fosse commune / Sali ton corps sous leur tune / jusq'au bout, corps souillé, infortune / C'est Ama / il la voit / Elle a froid / elle le fera / s'allongera / il encaissera / elle vendra / il gagnera / la battra / elle voudra / stopper ça / t'y pensera / quand tu t'la tapera / la salira elle en crevera / mais elle s'cassera / il la retrouvera / la battra jusqu'a c'qu'elle en crève / mais comme une chienne / tu t'casses pas tu crèves / jusqu'au bout on t'baise / Des ninja. 




343 Salopes




 
J'peux pas être pour mais j'suis pas assez con pour etre contre / 70000 femmes meurent chaque année des suites d'avortements illégaux foirés / nos soeurs essayent de sauver leur vie quitte à finir dans une boite / tu crois qu'on garde la tête haute une aiguille dans la chatte / c'est le patriarcat / des connards décident / culpabilisation, ignorance / des petites connes bousillent le travail accompli par la lutte de nos sœurs / mais dis moi qui sera à la hauteur / état irresponsable au Portugal où l'avortement reste illégal / sauf dans les textes pour les grossesses à risque ou les filles violées / mais va le prouver quand t’apprends que t'es enceinte un mois après / non-assistance à personnes en danger / mais l'état sait très bien que s'organise un vrai marché / et préfère fermer les yeux / croire qu'il a les mains propres / puis condamner les faiseuses d'anges et les filles qui avortent / mon vagin / mon fardeau / mon pouvoir / mon problème



Velovelu

jeudi 17 mai 2012

Il n'y a plus en France de loi nous protégeant contre le harcèlement sexuel


Comment ? Pourquoi ? Que faire maintenant ?


On va commencer par le comment. La Constitution prévoit, depuis une réforme de juillet 2008 (merci (ex)Président) la possibilité pour une personne accusée ou plaignante de (attention je vais citer la Constitution) :

ARTICLE 61-1.
Lorsque, à l'occasion d'une instance en cours devant une juridiction, il est soutenu qu'une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit, le Conseil constitutionnel peut être saisi de cette question sur renvoi du Conseil d'État ou de la Cour de cassation qui se prononce dans un délai déterminé.
Une loi organique détermine les conditions d'application du présent article.
ARTICLE 62.
Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l'article 61 ne peut être promulguée ni mise en application.
Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l'article 61-1 est abrogée à compter de la publication de la décision du Conseil constitutionnel ou d'une date ultérieure fixée par cette décision. Le Conseil constitutionnel détermine les conditions et limites dans lesquelles les effets que la disposition a produits sont susceptibles d'être remis en cause.
Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d'aucun recours. Elles s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.

Si vous avec tout compris, quand le Conseil Constitutionnel annule un truc, ben c'est irrévocable. Là en l’occurrence les « Sages » (ils sont 9, ils sont vieux et pas très féministes) ont abrogé un texte de loi de 2002 condamnant le harcèlement sexuel (texte repris dans le Code Pénal). Ils n'ont pas abrogé les bouts du Code du Travail sur ce délit, mais tout de même !!



Mais... Quelles ont été leur raisons ? (Pourquoi?)
Le texte était imprécis. De fait, il l'était, puisque toute tentative de définir précisément le harcèlement avait été supprimée en 2002, afin sans doute de ne pas enfermer les cas dans des définitions. Ce qui a produit l'effet totalement inverse ; la loi n'est plus !
Le texte précis du Conseil Constitutionnel invoque la « légalité des délits et des peines ainsi que les principes de clarté et de précision de la loi, de prévisibilité juridique et de sécurité juridique ». Certes le texte était succinct, mais il existait, et à ma connaissance il n'y avait pas d'engorgement juridique avec des cas abusifs d'usage de cette loi...
Un mot sur le requérant, c'est un ancien secrétaire d'Etat de VGE, qui a bossé avec au moins un des 9 Sages du CC. Et qui est un accusé de harcèlement. Et qui est de droite (merci (ex)Président !). Bref, ça fiche un peu la frousse de le voir utiliser un procédé tel pour sa tronche ; mais encore plus parce que ça a de terribles conséquences...

Mais ?? Et maintenant ??
Maintenant, c'est le trou noir juridique. La loi n'existant plus, les délits n'en sont plus ! Et ils ne le seront jamais, puisque la règle c'est de se référer à la loi en vigueur au MOMENT des faits, et pas au moment de la plainte, règle sacro sainte de non rétroactivité (sauf si la loi pénale est plus douce au moment de le plainte, par ex vu après l'abrogation de la peine de mort). Ce qui veut dire que toute procédure actuelle, toute plainte déposée, n'existera plus. Dramatique, navrant, révoltant.
Nous ne pouvons qu'espérer une nouvelle loi TRES rapidement. Nous, nos sœurs, nos amies qui se font harceler n'ont plus que le Code du Travail, et c'est très juste.

Comment agir ?
Il y a une pétition ici http://www.planning-familial.org/
Nous vous tiendrons bien sur au courant, l'idée d'une loi RAPIDE permet de ne pas étendre le trou noir juridique...

Pour des précisions techniques :

Lara Neutron

lundi 14 mai 2012

Amanda Palmer : musique, humour et touffes...

Amanda Palmer est une chanteuse. Dit comme ça, ça fait court, c'est tout simple! Des chanteuses il y en a des milliers...
Mais pas toutes comme elle!
Un petit point bio tout d'abord : américain côte est, université classe (wesleyan), compose de la musique depuis toujours... mais elle a un point de vue, elle n'est pas juste une voix : elle a des idées.

Démonstration en quelques chansons/clips :
Oasis : dans son premier album solo, Who killed Amanda Palmer (référence à Twin Peaks), la chanson Oasis fait débat. Pourquoi? Elle y narre en vrac, un viol lors d'une fête trop arrosé, un test de grossesse positif et un avortement (perturbé par des fondamentalistes), mais la musique est guillerette, et surtout elle chante « I've had better days but I don't care » (j'ai connu des jours meilleurs mais je m'en fiche). Et tout cela parce qu'elle a reçu une réponse à un lettre de fan qu'elle avait envoyé à son groupe fétiche, Oasis. Le clip est à l'image du texte, coloré et fun, bien que la règle quand on évoque ce genre de choses c'est le déprime (cf. la campagne IVG je vais bien merci...)




Map of Tasmania :
Dans cette chanson sortie début 2011, composée lors d'une tournée en Australie, Amanda fait l'apologie des, soyons crue, touffes bien fournies. En fait elle sc'est aussi affichée « naturelle » au golden globes (article sur son blog ici http://blog.amandapalmer.net/post/357306617/fame-whoring ), générant en ligne un grand nombre d'articles critiques -et de commentaires d'internautes misogynes-. La chanson Map of Tasmania reprend cette revendication, elle incite les femmes à garder intacte cette partie d'elles-mêmes, afin notamment de ne pas ressembler à une enfant de 8 ans... Le clip avec touffes est là :  



What's the use of wondrin'
Là c'est plus le clip... qui est à voir! Les paroles sont à première vue affreusement réminiscentes du standard soumis « stand by you man » de Tammy Wynette (non pas de lien, cette chanson est trop effrayante), avec des lignes genre « anywhere he leads you you will walk » « something gave him the things that are his / one of those things is you »...
et puis on voit le clip ; esthétique rétro, ambiance copines femmes esseulées qui font de la pâtisserie pour passer le temps, sauf que la fin... aller, je ne raconte pas :




                Lara Neutron

vendredi 11 mai 2012

Quand les anti-choix prient, les femmes trinquent

Communiqué de presse : Contre la remise en question du droit à l'avortement

Villeurbanne, le 9 mai 2012

Nous avons appris la tenue de la IV grande procession "pour la vie" ce dimanche 13 mai 2012 à Lyon soutenue par le cardinal Barbarin. A l'occasion de cette marche ses organisateurs/trices appellent à prier « pour les 8 millions de victimes innocentes en France » du fait de l’avortement.

Une fois de plus, les catholiques intégristes s’arrogent la défense de la vie, dans une rhétorique trompeuse : ils défendent le potentiel de vie des cellules et des gamètes pour restreindre la liberté dans la vie des femmes qui sont bien là dans ce monde maintenant. Ce qui les anime ce n'est donc pas la défense de la vie, mais bien l'opposition au choix, à la liberté des femmes à disposer de leur corps. L'avortement tue, oui, il tue des milliers de femmes encore aujourd'hui, quand il est fait, clandestin, dans des conditions d'hygiène ou avec des méthodes artisanales ; et il « tue » aussi des vies de femmes à cause de l'opprobre et de la culpabilisation qui l'entourent.

Cette marche des anti-choix s'inscrit dans une offensive toujours répétée contre le droit des femmes de choisir, offensive qui entretient un climat nocif de culpabilisation pour les femmes qui avortent. Le contexte actuel est peu favorable aux femmes et nos droits sont considérablement remis en cause :

–   Les intégristes catholiques considèrent que le destin d’une femme se résume à la maternité et que sa sexualité, hétérosexuelle (of course), n’est que reproductive.

–      Le FN de son côté veut « remettre au pas » le Planning Familial, le qualifiant de centre d’incitation à l’avortement. Il préconise, par la voix de Marine Le Pen, le déremboursement de l’IVG.

–      Les débats pendant la campagne électorale ont essayé de faire passer l’avortement comme étant un acte traumatisant pour les femmes en proposant de lutter contre les « IVG de confort ».

L’avortement est un choix qui peut être facile ou difficile à faire, et à porter. Comme peut aussi l'être le choix d'avoir un enfant, et comme lui, il peut faire partie du parcours de vie des femmes. Ce qui est nécessaire aujourd'hui pour améliorer la santé et la vie des femmes, c'est de lutter contre les embûches qui jalonnent le parcours de combattante que doivent effectuer les femmes pour avorter, contre les fermetures des CIVG et contre le jugement et la culpabilité que la société fait peser sur elles. Le gouvernement actuel avec l’application de la loi Bachelot, a démantelé le service public hospitalier : il a fermé 179 Centres IVG en 10 ans. Nous demandons que loi de 2001 soit appliquée pour que toutes les femmes puissent accéder à l'IVG quand elles le souhaitent et avoir le choix de la méthode et de l’anesthésie.

Nous dénonçons fortement cette marche, refusons tout prosélytisme remettant en cause les droits des femmes et appelons massivement à faire savoir à la préfecture, aux futurEs candidatEs et au Maire de Lyon notre colère face à cette marche.

Planning Familial 69