mercredi 6 juin 2012

Soutenons le Collectif du 21 octobre : une action le 9 juin

Le 9 juin 2012, de 13H à 20H aura lieu une journée de soutien pour le Collectif du 21 octobre : concert, tombola avec des œuvres d’artistes à gagner, buvette…
Mais qu’est-ce donc que ce collectif et que vient y faire le Planning Familial ?
Nous avons demandé à Anne, qui participe au nom du Planning Familial 69 aux réunions et aux actions de ce collectif, de nous expliquer tout ça.

Comment est né ce collectif?
Le collectif du 21 octobre a été créé suite aux répressions policières des mouvements sociaux du mois d'octobre 2010 à Lyon. Le parlement modifiait alors la législation sur les retraites en allongeant la durée des cotisations. Le collectif dénonce une Garde à vue géante opérée par les forces de l'ordre, sur la Place Bellecour à l'occasion de la manifestation du 21 octobre 2010. Il s'agit d'une méthode de rétention à ciel ouvert connue sous les noms de "Kettling" ou "technique de la bouilloire". Des centaines de personnes présentes sur la place Bellecour ont été encerclées, retenues sans informations et relâchées (exfiltrées) selon des critères discriminatoires. Le collectif 21 octobre dénonce cette nouvelle méthode policière de privation de la liberté de circuler et de manifester qui a aussi été utilisée notamment en Angleterre et dans d'autres villes européennes.
Pourquoi est-ce que le Planning y participe ?
Le Planning Familial est un mouvement féministe et d'éducation populaire. Le combat contre les inégalités sociales et les oppressions fait partie de ses objectifs. En 2010, le Planning Familial 69 avait été très présent dans le mouvement pour les retraites : en effet, les retraites à taux plein des femmes sont bien inférieures à celles des hommes et elles sont beaucoup plus nombreuses à bénéficier de retraites amputées par des temps partiels « choisis » pour élever leurs enfants ou imposés par les employeurs.
Les faits qui se sont déroulés le 21 octobre 2010 ne sont pas compatibles avec un fonctionnement démocratique, et participent à une criminalisation des mouvements sociaux. Les conséquences sont encore actuellement préjudiciables tant aux personnes physiques qu'aux organisations.
Quelles sont les actions menées par ce collectif ? Ses projets ?
Le collectif 21 octobre a déposé une plainte avec constitution de parties civiles il y a un an. Les motifs sont les atteintes aux libertés individuelles avec détention collective arbitraire et atteinte à la liberté d'expression et de manifestation ainsi que des discriminations au faciès lors de l'exfiltration. L'instruction devrait lever le voile sur les ordres qui ont été donnés ce jour-là.
Des militantes du collectif ont assisté aux audiences en comparution immédiate des personnes arrêtées et les ont retranscrites pour nous informer de la mise en œuvre de cette justice d'urgence en "situation exceptionnelle". Ils sont consultables sur le site :  http://www.collectif21octobre.fr/index.php
Le collectif a organisé aussi des rencontres avec des légistes comme Olivier Cahn qui a travaillé sur la répression des Black Blocs comme prétexte à la domestication de la rue protestataire. Il reste en lien avec des militant-e-s qui exercent une vigilance sur ces formes de répression "préventives" en France, en Italie et en Angleterre.
Un certain nombre d'actions dont celles du 9 juin ont pour objectif de rassembler les sommes destinées à couvrir les frais engagés lors du dépôt de plainte. Ces initiatives permettent de garder les liens entre les organisations et les personnes victimes et/ou plaignantes et de continuer de dénoncer un dispositif répressif qui ne doit pas être banalisé.