samedi 23 juin 2012

Cinéma - Tchi tcha!


Bonjour! Aujourd'hui, un petit post sur le cinoche.


Ha, le cinéma! Le 7iem art! Comme tous les autres, majoritairement masculin… Comme nos copines de la Barbe l'ont fait remarquer lors du dernier festival de Cannes, les réalisatrices ne sont pas… fréquemment mises en avant. (Cf : http://labarbeacannes.blogspot.fr/ )
Combien de César, d'Oscars, ou, si vous trouvez ces récompenses petites bourgeoises, des millions de spectateurs pour des films réalisés, écrits par des femmes? Considérablement moins que pour leurs collègues masculins.
Et alors? Il y a des histoires avec des femmes à l'écran, qui permettent l'empowerment, la conscience politique, l'affirmation de soi, non? Et bien… pas toujours.


Faisons connaissance avec un petit test, afin de passer au crible les productions cinématographiques. Il s'agit du test de Bechdel, appelé du nom de Alison Bechdel, dessinatrice américaine auteure du comics "Dykes To Watch Out For", ou de "Fun Home". Dans un épisode de DTWOF, elle crée le test qui porte son nom depuis. Il permet de "voir ce qu'on ne voit pas", de créer un canevas afin de se rendre compte du sexisme ambiant, des préjugés et des rôles assignés aux femmes au cinéma. Cet indicateur du sexisme a 3 règles :
1) on ne parle pas du test... heuuuu non
1) Il faut qu'il y ait au moins 2 personnages féminins nommés dans le film (par ex Jeannine Bouchis du Pontillon et Vicki)
2) Il faut qu'elles aient une conversation (donc exit les univers parallèles où les secrétaires des patrons/héros ne se croisent jamais, enfin jamais de manière assez intéressante pour que ce soit filmé, Jeannine et Vicki doivent parler entre elles.)
3) La conversation ne doit être à propos d'un homme (ex pas du fait que Jeannine ait une peine de cœur, ayant été repoussée par son prof de fitness, plutôt du fait que Vicki ait découvert les propriétés exceptionnelles d'une pierre dans le traitement de l'eczéma purulent) .


Si le film passe ces trois critères, il a réussi le test. Ce qui n'est pas le cas de bien des "gros films", et les films passent parfois de justesse. Les plus gros succès n'y sont pas, et les grands films marketés pour la jeunesse sont notés bien souvent "douteux". Et si l'on y songe, Sex and the City passe le test aisément, ce qui fait du test de Bechdel un révélateur et non un aiguillon…


Bref, indicateur intéressant sûrement, mais certainement à ne pas utiliser seul! (ps : un site recense les films selon les 3 critères : http://bechdeltest.com , en anglais, à vous de tester vos sorties ciné!)

Lara Neutron